LES ARMES DES MONTAGU ET DE MONDENARD 

À L'ORIGINE UNE SEULE FAMILLE, UN SEUL BLASON : "ÉCARTELÉ D'ARGENT ET D'AZUR PLAIN" Ce n'est pas un écartelé incorporant plusieurs blasons antérieurs, c'est un écartelé plain dès l'origine. C'est avec ce symbole distinctif que les chevaliers de Montagu et de Mondenard se présentaient au Moyen Age avec leurs hommes d'armes sur les champs de bataille et dans les tournois. Même si les blasons différaient, c'étaient aussi les mêmes couleurs que la ville de Montcuq et la maison de Durfort, leurs alliés.

L'abbé Lavaissière avait relevé plusieurs documents concernant Arnaud de Montagu : "Le 15 aout 1348, Arnaud, Baron de Montagu, Ecuyer Banneret, fit la montre de 13 écuyers et de 30 sergents de pied de sa Compagnie. Il était encore Ecuyer Banneret le 6 juillet 1358, lorsque le Prince Noir fit avec lui, au nom du roi Edouard son père, un traité fort honorable pour la Maison de Montagu. Mais le 5 janvier 1368, il avait obtenu les Éperons dorés, puisqu'il est qualifié Chevalier Banneret dans la montre de sa Compagnie datée de ce jour là. Il possédait donc assez de Terre pour avoir au moins Cinquante Gentilhommes ses vassaux, avec les Archers et Arbalétriers nécessaires pour accompagner sa bannière, pouvoir solliciter la permission de lever une Compgnie, 

Le sceau d'Arnaud de MONTAGU (quittance du 28 mai 1369) est consultable aux Archives nationales, service des sceaux. L'écartelé est très net sur l'empreinte en cire conservée de son sceau.

IMG_0001

Cliquer pour agrandir: il est plus facile de lire "Arnaud de" à droite que "Montagu" à gauche. La symbolique des couleurs (traits horizontaux pour l'azur) n'est pas encore adoptée à cette date.

Par la suite, la pratique fut de donner à la branche aînée Montagu le blason d'origine et à la branche cadette Montagu de Mondenard son symétrique par interversion du métal et de l'émail: "Écartelé d'Azur et d'Argent plain

Montagu776  mondenard

Montagu de Mondenard (aîné et cadet)

C'est ainsi que les deux branches de la famille au milieu du XIIIe siècle, celle d'Arnaud l'aîné et celle d'Armand le cadet, conservèrent leurs armes pendant plusieurs siècles sans altération.

LES BLASONS DES MONTAGU ET DES MONTAGU-LOMAGNE

Survint vers l'an 1400 le mariage d'Auger de Montagu avec Jeanne, l'unique héritière de la Vicomté de Lomagne. Le contrat de mariage stipulait que l'aîné des enfants mâles porterait les armes, le titre et le nom de Comte de Lomagne et qu'il abandonnerait son nom et ses armes de naissance à ses frères cadets. C'est ainsi que les ancètres paternels de la célèbre Armoise de Lomagne, qui plus d'un siècle plus tard fit chavirer de nombreux coeurs et suscita des élans de poètes, étaient des Montagu de Mondenard.

Le dictionnaire de la noblesse de LaChesnaye et Desbois (article Montagu 1775) indique "il y a encore dans le Quercy trois branches de Montagu sous les noms de Montagu-Granel, Montagu Folmont et Montagu Favols, dont nous ne pouvons point donner la filiation faute de Mémoire" Cependant nous pouvons montrer un blason Montagut assez proche puisqu'il s'agit d'un simple changement de métal et d'émail.

montagut Montagut, écartelé de sable et d'or.

Pour le Grand Armorial de France commencé par Charles d'Hozier en 1696, les Montagu de Touffailles, proches cousins de la belle Armoise, déclinèrent leur blason devant les juges d'armes, mais les règles héraldiques n'étaient pas encore bien connues et pour décrire leur blason "écartelé d'argent et d'Azur" leurs descendants dirent "un écu en quatre carreaux (quartiers), deux des quels sont blancs et les autres deux azur". L'héraldiste traduisit "carreau" par "carreau de flèche" en forme de losange et comme le blanc n'existe pas en héraldique puisqu'il symbolise l'argent, cela est devenu "D'azur à quatre losanges, posés deux et deux, les 1 et 4 d'or, les deux autres d'argent". Ce fut le blason des Montagu de Cremps et de leurs proches cousins de Mounbrel ( Montcavrel). La branche de Lomagne étant éteinte, ils la relevèrent bien plus tard et portèrent le nom de Montagu-Lomagne associant sur leur blason les armes des deux familles. "Parti de Montagu et de Lomagne". On trouve aussi "Écartelé de Montagu et de Lomagne".

 cremps Montagu-lomagne

Montagu de Cremps et de Mounbrel (1700) - Marquis de Montagu-Lomagne 1783

 

montagu_flotard

D'aucuns trouveront le blason du Doyen des chanoines de Notre-Dame de Paris, l'Abbé de Montagu, frère du Baron de Cremps et s'étonneront de sa facture très éloignée de celle de sa famille: d'argent à la croix d'azur, cantonnée de 4 aigles de gueules. En fait ce choix  de l'Abbé n'est pas un hasard, on retrouve les couleurs des Montagu-Lomagne, mais selon la disposition des Montmorency: d'or, à la croix de gueules, cantonnée de 4 alérions d'azur

Blason_de_Montmorency

L'Abbé de Montagu et le Duc de Montmorency faisaient partie du même groupe d'influence à la cour de Louis XVI et il fallait en certaines occasions qu'on les considère comme apparentés.

Montagu-Lomagne-chevaliere

 

Le sceau du Colonel Comte de Montagu-Lomagne (1787-1857), conservé dans sa descendance par Mr R. Dumont est un peu différent de la présentation la plus habituelle, probablement pour que l'empreinte soit mieux réussie: "Écartelé d'argent et d'azur qui est de Montagu et sur le tout placé en coeur, de gueules au lion d'argent qui est de Lomagne "

 

LES BLASONS DES MONTAGU DE MONDENARD Du côté des descendants d'Armand de Montagu, Baron de Mondenard au XIIIe siècle, les branches eurent des fortunes diverses. Les hétitiers de la baronnie du Quercy la firent entrer par mariage en 1593 dans la famille de Corneillan, laquelle garda les armes des Corneillan et adjoignit simplement Mondenar à son patronyme pour se distinguer des autres branches de la famille de Corneillan. En revanche la branche de Saint-Amans de Pellagal, cadette des barons de Mondenard, conserva le nom et les armes de Mondenard. C'est ainsi qu'en 1696 -1701 François de Mondenard, seigneur de Belisle porte les armes de la branche cadette "Écartelé d'Azur et d'Argent" 

En Bruilhois et Condomois les branches aînées avaient disparu par mariage environ un siècle plus tard et profité à des cousins ne portant pas le même nom, les barons de Mondenard de Moncaut avaient laissé la place à la famille de Laurière; les Mondenard, seigneurs d'Estillac, s'étaient effacés au profit de leur cousin germain Blaise de Monluc, Maréchal de France; seuls les Mondenard de Roquelaure ont subsisté dans plusieurs branches au XIXe siècle et même pour une d'entre elles au XXIe siècle.

Dans les enquêtes de 1696 à 1702 pour l'établissement de l'Armorial de Charles d'Hozier, deux interprétations différentes furent faites. Il y eut celle de Guienne et celle du Languedoc (Bruilhois et Condomois), probablement deux héraldistes différents travaillant sous l'unique direction de Charles d'Hozier.

En Guienne, les Mondenard de Roquelaure subirent la même mésaventure que leurs cousins Montagu. L'écartelé disparut au profit de quatre carreaux de flèche en forme de losange. L'armorial donne les blasons des branches bordelaises: "d'Azur à une croix d'or cantonnée de quatre losanges de même". La croix de gueules des Roquelaure devient une croix d'or pour ne pas mettre émail sur émail et garder la règle de métal sur émail.

Joussière474  Blason-Fçois-Loupiac Montcavrel956 Branches du Bordelais des Mondenard de La Passonne et de La Joussière à gauche, de Renouard au centre dites toutes trois de Mondenard de Roquelaure. Dans le même armoraial de Guienne et à titre de comparaison, les branches des Montaigu de Cremps et de Montcavrel à droite.

Dans l'Armorial du Languedoc, Charles de Mondenard au lieu de donner le blason de sa ligne paternelle, indique celui d'une aïeule dont il possède quelques biens par héritage. Il s'agit de la famille Billères ou Vilhères, leurs armes comprenaient la croix de gueules des Francs archers et un besant ( ou un monde). Puis la famille de Billères se fondit dans celle des Armagnac de Termes dont ils prirent le nom. Le fils de Charles de Mondenard va garder les mêmes meubles (croix et monde), mais en changeant d'émail et de métal et en commençant au premier quartier par le Monde (clin d'oeil à la prononciation de son patronyme). Là où les Bilhères portaient de gueules à la croix d'argent, Michel, seigneur de Bière, indiquera d'Azur au Monde d'argent. Probablement pour harmoniser émail et métal avec ceux des blasons des branches bordelaises leurs cousins et se détacher des Bilhères marqués par l'émail de gueules.

camicas 1699Bierre722 1701Bierre1286

Billeres ou Vilheres - Charles de Biere (1699) - Michel de Biere (1701). D'aucuns remarqueront une curiosité héraldique, un écartelé utilisant le même émail pour le champ de tous les quartiers.

L'Armorial de Charles d'Hozier est par conséquent le lieu de la diversification des blasons des branches de la famille tant du côté Montagu que du côté Montagu de Mondenard. On en trouve une dizaine dont plusieurs fantaisistes.

La diversification s'est prolongée par une erreur de la comtesse de Raymond, reprise en alias par le Marquis de Galard Magnas, et adoptée sans vérification critique par M. Mousquey pour les seigneurs de Bière dans son ouvrage sur Laplume. Il s'agit d'un compromis facheux qui abandonne l'argent du blason d'origine.

ec  1646Sicart1300 1180Bourgogne-Montaigu corneillan-mondanar-1696

Divers: 1 Comtesse de Raymond ; 2 Évêque de Cahors, Sicart de Montagu-Mondenard ; 3 Bourgogne-Montagu; 4 Corneillan Mondenard.

Un autre blason fantaisiste a été réalisé en 1646 en même temps que d'autres blasons des évêques de Cahors. Il s'agit du blason fabriqué (trois siècles et demi après sa mort) de Sicart de Montagu, en même temps baron de Mondenard et évêque de Cahors de 1293 à 1300. On retrouve sur ce blason en écartelé  2 et 4, celui des barons de Mondenard (branche cadette des Montagu depuis le XIIIe siècle) et une adaptation du  blason des Montaigu de Bourgogne (ancien), rappelé par les trois fasces d'or qui devraient être des bandes d'or entourrées de l'orle de gueules caractéristique. Cette prétendue origine remontant aux Montaigu de Bourgogne qui figurait à tord sur une épitaphe de 1646 érigée par le chanoine Oronte dans la cathédrale de Cahors avait trompé les Montagu et les Mondenard eux-mêmes. Ce blason se disait: Écartelé aux 1 et 4, d'azur à trois fasces d'or; aux 2 et 3 contre-écartelé d'azur et d'argent; le tout bordé de gueules. Il faut signaler aussi que Louis de Corneillan, Baron de Mondenard, descendant d'Hélène de Mondenard, avait pour blason (d'Hozier 1696) "de gueules aux deux corneilles d'argent posées en pal".

LE RETOUR AU BLASON D'ORIGINE

L'Abbé de Montagu de Cremps, Doyen des chanoines de Notre Dame de Paris sous le roi Louis XVI, va inverser la tendance à la dispersion et à la confusion. A cette époque pour entrer à l'école royale de Saint-Cyr prévue pour les jeunes filles par Madame de Maintenon, il fallait réunir de nombreuses preuves de noblesse, de même pour les jeunes gentilhommes désireux d'entrer dans une école royale. Si de surcroit on arrivait à prouver que les ancêtres étaient nobles avant 1300, il était possible d'être reçu à la Cour, de monter dans un carrosse à la suite du carrosse royal et d'accompagner ses majestés à la chasse. L'Abbé de Montagu de Cremps pour sa nièce et un neveu à la mode de Bretagne qu'il avait pris sous sa protection, fit des recherches généalogiques et demanda à son lointain cousin le Maréchal de Camps et Armées du roi Joseph de Mondenard d'ouvrir ses archives familiales. En unissant leurs efforts ils constituèrent une généalogie commune, qui fut publiée dans le Dictionnaire de la noblesse de Lachesnaye-Desbois vers 1775 (Article Montagu - Quercy).

Ces recherches généalogiques vont remonter avant l'écriture du français et permettre de retrouver l'orthographe d'origine du nom. Monte acuto s'est traduit d'abord par Montagu (voir le sceau de 1369). C'est par conséquent à partir de ces recherches (1772-1775) que les différentes branches modifient leurs noms. Montaigut, Montagut, Montégut, Montaigu s'uniformisent en Montagu et par ailleurs les branches de Mondenard commencent à faire précéder leur nom de Montagu. Ainsi apparaissent à partir de cette époque les Montagu-Lomagne et les Montagu de Mondenard.

Le blason unique est alors bien indiqué dans le dictionnaire: "Écartelé d'argent et d'azur". Même le blason de la branche cadette disparait et toutes les branches utilisent le même blason, quitte à ajouter un meuble comme variante, telle la croix de Gueules reprise des Bilhères par leurs descendants de Roquelaure.

Pour entrer dans les écoles militaires deux Mondenard firent leurs preuves. D'une part Arnaud de Mondenard de la Passonne (1777); ses armes ne furent pas celles de l'Armorial de Charles d'Hozier, mais reprirent les armes d'origine " Écartelé d'argent et d'azur à la croix alésée de gueules brochant sur l'écartelé". Son cousin Joseph Romain Bonaventure de Mondenard de Bière fit ses preuves en 1789 et ce ne furent pas non plus les armes que Charles d'Hozier avait affecté à ses ancêtres; le document d'admission de d'Hozier de Sérigny mentionne "Écartelé d'argent et d'azur". Tout simplement !

Pssonne1777  preuvesJRB0

Preuves de 1777 pour Arnaud de La Passonne et de 1789 pour Joseph-Romain-Bonaventure de Bière.

Le Maréchal des camps et Armées du Roi, Joseph de Montagu de Mondenard, Seigneur de Bière, a composé un blason qui rappelle quatre alliances de la famille parmi d'autres: "Les alliances de la branche Montagu-de-Mondenard, depuis près de 300 ans qu'elle est établie en Gascogne, sont avec les Maisons d'Albret, Villiers de l'Isle Adam, Sarrau, d'Aydie, Faudoas, Durfort, Monluc, Galard, Laurière, Narbonne-Lara, du Gout, Montlezun, du Bouzet, d'Esparbès, et de Grossolles. Elle porte pour Armes: écartelé au 1 d'Albret, au 2 de Villiers de l'Isle Adam,; au 3 du Gout; au 4 de Grossolles et sur le tout écartelé d'argent & d'azur, qui sont celles de MONTAGU."

LaChenaye

Le beau dessin ci-dessus réalisé au début du XXe siécle pour Lodoys de Mondenard est faux non seulement par la présence des Villiers de l'Isle Adam, mais encore par celle des Cruzy de Marcillac à la place des du Gout. Il y a lieu de remplacer les merlettes des Villiers de l'Isle Adam par les armes des Vilhères de Camicas.  

Lachenaye11 22MG

Lachenaye33 Lachenaye44 

Par ailleurs, il faudrait remplacer également l'écartelé du 3 par les armes d'origine de la famille du Gout: d'or à 3 fasces de gueules.

On l'aura compris, sur l'ensemble des alliances, celles qui ont été choisies ne le sont pas par hasard: Les d'Albret sont aussi les ancètres de la famille régnante, les du Gout appartiennent à la même maison que le Pape Clément V, les de Grossolles sont une famille bien en vue à la Cour du roi de France à cette époque. En 1775, les autres alliances sont un peu passées de mode. Il s'agit donc d'un blason composé pour la circonstance, qui n'a aucun caractère officiel excepté le blason Montagu de Mondenard mis "sur le tout"

Ceux qui feraient ressortir de l'oubli un des nombreux blasons fantaisistes de l'Armorial de Charles d'Hozier ou autres sources, concernant la famille de Montagu et de Mondenard, sans préciser quel est le véritable blason de la famille "Écartelé d'argent et d'azur" seront considérés comme des historiens tout aussi fantaisistes, sans souci de rigueur scientifique.

Michel de Montagu de Mondenard 

1994OnfroyTome2 Livre assez complet sur les premiers Montagu du Quercy, issus des Gourdon au XIIe siècle.

La Ville de Montaigu de Quercy a adopté le blason de la famille de Montaigu de Mondenard. Si vous passez en avion au-dessus du plan d'au des Chênes vous en aurez une image de grande taille.

Montaigu-Base-plein-air 

Ci-dessous un cliché plus rapproché de Cédric de Mondenard en 2013

Montaigu_Blason-2013