MONSIEUR DE ROQUELAURE PRÈS LAMONTJOIE

Blaise de Monluc, Maréchal de France et héritier d’Estillac parle dans ses Commentaires, de ses débuts dans les guerres du Milanais (1521-1522). Il a dix-sept ans quand il rejoint les troupes françaises à Milan commandées par le maréchal de Lautrec. Dans les combattants il trouve trois membres de la famille de Mondenard. Deux oncles maternels (les Stillacs) Gaxiot et François de Mondenard lui trouvent une place d’archer et le troisième, Monsieur de Roquelaure est Jean de Mondenard cousin germain de sa mère. Il donne au fils de sa cousine Françoise d'Estillac-Mondenard deux chevaux pour remplacer le sien mort dans un assaut sus à l’ennemi. Le jeune Blaise lui en fut reconnaissant car il avait pu grâce à lui se distinguer dans les combats et se faire apprécier de ses chefs (7).

Les ruines de deux chateaux de Roquelaure subsistent toujours au début du troisième millénaire. Depuis la route qui va de La Montjoie à Condom on en voit un se dresser à main gauche, masqué en grande partie par des arbres de haute futaie, il s'agit de ce qu'il reste d'un château construit à la fin du XVIIe par les du Bouzet de Roquépine. Mais l’ancienne demeure seigneuriale, se trouvait dans le village de Pouy-Roquelaure et seuls quelques vestiges en témoignent. La seigneurie de la famille de Mondenard de Roquelaure comprenait également des terres à Ligardes, Laplume, le Pergain.

MonlucPeiade1521_76Bilhere_2

L’épouse de Monsieur de Roquelaure-Mondenard, Jeanne de Bilhères (ou Vilhères), fille du Seigneur de Camicas avait servi de modèle à Michel Ange pour la célèbre Piéta de St- Pierre de Rome terminée en 1498. C’est son oncle Jean de Bilhères, qui après avoir été évêqu e de Lombez fut l’ambassadeur du Roi de France au Saint-Siège pour Louis XI et Charles VIII. Il fut créé Cardinal du titre de Sainte Sabine en 1493 et finança la commande de la Piéta, “ la plus belle œuvre en marbre existant à Rome ”. Mort à Rome le 6 août 1499 il eut le rare privilège d’avoir sa sépulture à St-Pierre de Rome en la chapelle des rois de France ( 8). Les Bilhères, pour services rendus au Roi Louis XI portaient sur leurs armes d’argent, la croix de gueules, signe des Francs archers. Cette croix fut ajoutée aux couleurs des Mondenard sur le blason des seigneurs de Roquelaure.

Jeanne de Bilhères enfanta une fille Miramonde et un fils Jean. Miramonde épousa Jean de Cassagnet, seigneur de Tilladet. Jean de Mondenard devint à son tour Seigneur de Roquelaure et épousa Anne de Barrau, des Seigneurs de Parron et d’Andiran. Anne de Barrau mit au monde une fille Anne mariée par contrat en ce chateau en juillet 1551 à Jean de Pujollé et deux fils François et Jean. C’est du plus jeune de ces deux fils que sortit la branche du Bordelais.

- François de Mondenard l’aîné, s’établit à Roquelaure faisant fructifier la seigneurie paternelle, ses héritiers la conservèrent jusqu’en 1662. Convoitée par la famille du Bouzet de Roquépine qui en avait besoin pour justifier un titre de marquis, la seigneurie de Roquelaure fut échangée contre la terre de Bière située dans la juridiction de Laplume (9). Aujourd’hui, les seuls descendants de François de Mondenard en ligne masculine directe ont pour nom complet : de Mondenard de Monié. Le deuxième nom, rajouté en 1810, leur permettait à l’époque de se distinguer des autres branches; celles-ci ont disparu dans leurs descendances mâles aux XIXe et XXe siècles.

- Jean de Mondenard, le cadet, fut à l’origine d’une très nombreuse famille qui s’est établie et développée dans le Bordelais. Elle fait l’objet des pages qui suivent. La dernière descendante de son nom, Marguerite de Mondenard de Roquelaure, épouse d’Alexandre Feuillerat est décédée en 1965 à Bruges, à la périphérie de Bordeaux.

_________________

 

7 – Blaise de Monluc- Commentaires – Ed. de La Pléiade – Pages 30-31 et notes pages 860-1

8 – Charles Samaran- Jean de Bilhères- Revue de Gascogne .

9 – Archives municipales de Bordeaux, Fonds Delpit, n°183 Roquelaure