BRANCHE AÎNÉE DE LA MAISON DE MONDENARD DE ROQUELAURE

Les Seigneurs de La Passonne, Podensac, Lalesque (Cadillac)

A - LES DEUX MARIAGES DE PIERRE

III PIERRE DE MONDENARD DE ROQUELAURE, Ecuyer, fils aîné de Jean de Mondenard et de Jeanne de Renouard fut marié deux fois. Il prit d’abord pour épouse par contrat du 18 mai 165. Devant maître Sortour, notaire royal, SIMONE BERTRAND (24) d’une famille qui avait des biens à Podensac. En secondes noces, il épousa par contrat du 13 juin 1662 devant maître l’Héritier, notaire royal et Tabellion du Roi à Bordeaux, JEANNE DE LAUVERGNACQ (25), fille de messire Jean de Lauvergnacq, Ecuyer, sieur de Taudias, jurat de la Ville de Bordeaux pour la troisième fois et juge général des terres de l’illustre maison de Foix-Candale et de demoiselle Marguerite Chauffour (26) qui s’étaient alliés en 1620 et demeuraient en la paroisse St Siméon de Bordeaux.

 

En 1667, quand Pierre fit ses preuves de noblesse, il habitait Podensac. Il avait commencé à s’établir à Rions avec sa première épouse. Elle lui donna deux enfants. Il demeura un temps à Podensac avec sa deuxième épouse puis s’installa au château de La Passonne.

Dans son testament fait le 14 décembre 1678 devant maître Belso conjointement avec sa deuxième épouse enceinte (27), il déclare que son fils Arnaud hérite de ses biens de Podensac et cite ses autres enfants : Charles, Jean-Baptiste, Arnaud-Joseph, Izabeau, Jeanne, ainsi que l’enfant à naître. Son épouse ne survécut pas à la naissance de son plus jeune fils Bernard. Elle fut enterrée à Loupiac le 26 mars 1679 (28).

Pierre fit une contestation à Loupiac le 25 décembre 1678 concernant les droits de banc et de sépulture  dans l’église St-Pierre de Loupiac (29). Il est décédé le 10 novembre 1685.

De son premier mariage étaient nés :

Arnaud de Mondenard de Roquelaure, Ecuyer, Premier Jurat de la Ville de Bordeaux. Il fit la branche éphémère de Podensac. Son article suivra.

Izabeau fut baptisée le 28 février 1656 (30) à Podensac. Elle est probablement décédée jeune.

Du deuxième mariage vinrent :

Charles, né à Podensac le 25 mai 1664 (31). Il était écuyer, gardien des Capucins de Langon. 

Jean-Baptiste, mentionné comme écolier en 1689 (32)

Arnaud (alias Arnaud-Joseph ou Joseph-Arnaud) fit la branche de Loupiac

Bernard, né en mars 1679 fit la branche de La Passonne. Il viendra après ses frères.

Izabeau fut baptisée le 23 novembre 1665 à Loupiac. Elle épousa le Sieur BERNARD BELSO le 1er février 1694 à Loupiac (33). Ils eurent par leur fils cadet une descendance Belso et par leur fils aîné une descendance Mondenard, ce qui sera expliqué plus loin.

Jeanne est mentionnée dans plusieurs testaments comme jeune sœur d’Izabeau. Elle est née avant 1673 et vivait en 1693. On ignore si elle a été mariée.

Le partage entre les enfants de Pierre fut simple : Arnaud l’aîné eut les biens de Podensac qui lui venaient de sa mère, quant à Arnaud-Joseph et Bernard, ils attendirent 1709 pour déposer le texte de leur accord de partage chez maître Du Perrier, notaire à Bordeaux. Ils l’avaient préparé à l’amiable en 1708 (34). Arnaud-Joseph eut les biens de Loupiac dont une partie lui venait de son oncle et parrain. Bernard eut La Passonne dans la paroisse de Cadillac.

 

B - L’ALLIANCE BELSO ET LES BELSO-MONDENARD DE GUADELOUPE

BERNARD BELSO était le fils d’un autre Bernard Belso et de BERTRANDE VIMENEY. À l’époque de son mariage il était lieutenant d’infanterie. Sur l’acte de baptême de son fils il est distingué Bourgeois de Cadillac. Sur son acte de décès le 23 octobre 1756 à Loupiac, la profession de Capitaine Garde côte est mentionnée (35). Sa veuve Izabeau mourut le 14 juillet 1759. Elle fut inhumée le lendemain (36). D’après le testament d’Izabeau, du 21 janvier 1757 (37), nous savons qu’ils ont eu trois enfants :

Jeanne Belso qui est mariée avec le sieur Papeteau, mais dont elle n’a pas de nouvelles.

Arnaud Belso « qui est aux îles et qui lui a occasionné de très grandes dépenses. » Il est né et baptisé les 10 et 12 janvier 1695 à Loupiac. Son parrain est Arnaud de Mondenard, Écuyer, sieur de Roquelaure

Bernard Belso dont la veuve en 1757 est Elisabeth Eléonor de Mondiet et qui a deux jeunes enfants Jean-Baptiste et Bernard Belso.

Izabeau ignore si son fils Arnaud, qui ne lui a rien remboursé, est marié ou non. Elle lui avait envoyé une lettre pour l’autoriser à contracter mariage en juin 1727 mais n’avait plus de nouvelles de ce projet de mariage. Elle institue ses deux petits fils Jean-Baptiste et Bernard, ses héritiers généraux. Pour Arnaud, elle ne lègue que sa légitime et celle de son défunt mari, déduction faite des dépenses extraordinaires et sommes qu’elle a payées pour lui et qu’il a omis de rembourser. En fait, son fils Arnaud s’était marié en Guadeloupe à Saint-François le 25 mai 1728 à Pauline, Thérèse Rullier sous le nom d’Arnaud, Belso de Mondenard, sieur de Cadillac (cette mention ne signifiait pas qu'il était seigneur de Cadillac, mais qu'il était noble originaire de la paroisse de Cadillac).

De plus , il s’était remarié à Pointe à Pitre le 1 février 1746 avec Marie-Anne Lemaître, veuve de Jean-Baptiste Berger. Le registre du mariage à l'Église est plus conforme à la réalité puis qu'il est dit natif de Cadillac et que les noms de ses parents sont distincts. Il était "marchand au bourg du Mancenillier" à Saint-François. Mais quand Izabeau sa mère meurt, en juillet 1759, elle ne sait probablement pas que son fils Arnaud l'a précédée dans la mort le 12 avril 1758. Il fut inhumé le même jour dans la paroisse de Petit Canal.

Arnaud a eu une fille de son premier mariage prénommée Jeanne Thérèse , née en 1733 et décédée en 1793. Elle épousa Joseph Lemaître né à Goyave en 1705. Leur fille Anne-Rose Lemaître née en 1761 à Petit Canal fut l'épouse de Louis Hullains et la mère de Joseph Marie Olivier Hullains.

Curieusement plusieurs descendants d’Arnaud Belso furent enregistrés « Mondenard » à l’État civil de la commune de Saint-François. Selon l’INSEE, trois Mondenard sont nés en Guadeloupe entre 1891 et 1915 et trois autres après 1915, mais plus aucun après 1940

_____________________

23 - B.N. Mss Fr n°32087-5

24 – Sur son testament, Pierre la dit mère d’Arnaud, son fils aîné.

25 – Sur la famille de Lauvergnacq voir le Dictionnaire des familles du Poitou de Beauchet-Filleau.

26 – Pierre Meller, Armoraial du Bordelais.

27 – A. M. de Bordeaux 3 E 15286

28 – A.D. Gironde E Suppl. 727 GG4

29 – Monographie : Loupiac de Cadillac Maurice Ferrus, Bordeaux 1933 page 91.

30 – A.D. Gironde E Suppl. 1520 GG2

31 – A.D. Gironde E Suppl. 1520 GG2

32 – A.D. Gironde E Suppl. 620 GG11

33 – A. D. Gironde, Loupiac 4 E 3346

34 – Cité dans les preuves de noblesse. B.N. Cabinet des titres Mss Fr 32087 n°5

35 – A.D. Gironde, Loupiac 4 E 3347

36 – A ;D ; Gironde, Loupiac 4 E 3367

37 – A.D. Gironde 3 E 22280