C - LA BRANCHE ÉPHÉMÈRE DES MONDENARD DE ROQUELAURE À PODENSAC

LE PREMIER JURAT GENTILHOMME DE LA VILLE DE BORDEAUX

IV ARNAUD DE MONDENARD DE ROQUELAURE, Ecuyer, fils de Pierre et de Simone Bertrand naquit et fut baptisé à Rions le 5 mars 1654. Il exerça le métier des armes au service du Roi et son père le fit héritier par son testament de 1678 de tous les biens qu’il avait à Podensac. Cet héritage permit à Arnaud d’envisager le mariage. Son élue fut JACQUETTE DE SAINT-MARCQ, sœur du sieur de Saint-Marcq de la Tour Blanche, fille d’Arnaud de Saint-Marcq, Conseiller du Roi, Trésorier général de France et de feue Dame IZABEAU MIRAMBET. Le contrat de mariage fut passé le 13 juin 1679 devant maître Belso, notaire à Cadillac.(+) La célébration eut lieu en l’église Ste Eulalie de Bordeaux à la veille de ses 26 ans, le 3 mars 1680.

Lors des vérifications des titres de noblesse de 1697 il prouva avec ses deux demi-frères sa noblesse d’extraction. Le Sieur Bazin de Bezons, Intendant de Guyenne, signa sa maintenue de noblesse le 29 juillet 1697 (38).

Le registre de la Jurade de Bordeaux précise que son élection comme premier jurat pour la noblesse eut lieu le 1er août 1697. Sa prestation de serment et sa réception comme Bourgeois de Bordeaux eut lieu le 29 novembre 1698 (39).

Ses fonctions de Premier jurat lui donnèrent l’occasion de représenter la Ville de Bordeaux en différentes occasions. C’est lui qui accueillit en janvier 1699 le nouvel archevêque de Bordeaux, Monseigneur de Bezons. Les archives départementales de la Gironde conservent un manuscrit qui décrit cet accueil (40).

Les chapitres Saint-Seurin et Saint-André vont à Blaye à la rencontre du nouvel archevêque de Bordeaux, ils sont en manteau long, soutane et bonnet. Les députés du chapitre s’étant retirés dans leur auberge, l’archevêque envoie son aumônier les complimenter. Les jurats de Bordeaux et de Blaye accompagnent l’archevêque. Les députés du chapitre entrent dans le magnifique bateau vulgairement nommé maison navale , qui consistait en une belle chambre garnie de damas rouge. Les jurats font servir dans le bateau un magnifique repas. Partis de Blaye avant midi ils assistent à Bordeaux à cinq heures au bruit du canon du château Trompette, de la grosse cloche de Saint-André et de toutes celles de la ville. Ils abordent au Chapeau Rouge où Messire (Arnaud) de Mondenard, premier jurat, les reçoit. Les jurats réunis en corps, conduisent l’archevêque dans son palais précédés des soldats du guet.

Le Roi Louis XIV en exécution de l’Édit de mars 1709 « donne » à Arnaud de Mondenard, l’office de Premier jurat alternatif et mi-triennal de Bordeaux aux gages de 1875 livres par an. Arnaud réunit les 30000 livres nécessaires et c’est le 22 novembre 1709 qu’il est officiellement pourvu de cet office.  En septembre 1714 un nouvel édit permet aux villes de racheter les offices municipaux en remboursant leurs acquéreurs. C’est ce qui fut décidé le 16 mars 1715 et réalisé le 21 mai suivant. Arnaud est remboursé. Il vécut encore près de treize années. Son inhumation est notée sur le registre paroissial de Podensac le 14 avril 1728 (41).

On ne lui connaît pas de descendance. Les Archives municipales de Bordeaux conservent un document de 1714 attestant l’agrégation d’Arnaud de Mondenard aux congrégations pieuses des Capucins (42). C’est probablement de lui qu’il s’agit même s’il serait possible que ce soit son demi-frère Arnaud, alias Arnaud-Joseph.

_______________________

 

+ - A.D. Gironde  3 E 15281

38 – B.N. Mss Fr 32087 n°5

39 – A. M. de Bordeaux Registre de la Jurade folios 62,71.

40 – A.D. Gironde : G300 & A.D. Gironde C 3856 & A.D. Gironde C 4002

41 - A.D. Gironde E Suppl. 1528 GG10, Podensac

42 – A. M. de Bordeaux SIX – H/4 sous dossier IX