35 - Le raid de 1338 contre Southampton ruine l’économie de Cazes-Mondenard
Nicholas de Mondenard s’était un temps retiré des responsabilités municipales de Southampton pour se concentrer sur le développement de ses échanges commerciaux avec le Quercy. Il avait accepté cependant une mission municipale limitée à deux ans, en février 1337 comme percepteur des cens et des subventions. Or c’est pendant cette période qu’eut lieu un véritable désastre, la ville de Southampton fut en grande partie ravagée par un incendie. Le 14 octobre 1338, environ un an après le début des hostilités de la guerre de Cent Ans, un raid de pirates Normands, Picards, Génois et Espagnols attaqua la ville à l’heure où un grand nombre de citadins assistaient à la grande messe dominicale et réussit à la mettre en flammes. Quelques habitants furent pendus. Il se dit encore à Southampton que Grimaldi, le pirate Génois, dirigeait le raid et que le butin qu’il accumula à cette occasion servit à établir le site de sa puissance à Monaco.
Nicholas de Mondenard perdit tout dans ce drame, sa femme Margery, son fils, sa maison et une grande partie de ses autres biens. Pourtant il fut soupçonné d’avoir détourné une partie de l’argent collecté (cens et subventions) ce qui n’aurait pas permis de fortifier les murailles, les quais du port et les barbacanes comme il aurait fallu pour que Southampton puisse mieux se défendre contre le raid. Il fut même brièvement emprisonné à la Tour de Londres en 1339 mais il pu rapidement démontrer que ce dont on l’accusait était infondé.
Dix ans après le drame, la maison de Nicholas était toujours en ruines. Il réussit cependant peu avant sa mort à reconstruire plus modestement son domicile détruit par le feu et même en 1350 il fut réélu l’un des quatre administrateurs ( Bailiff) de la ville. Il s’était remarié à Christina. La guerre ne permit pas à leur fille unique Félicia de garder le contact avec ses cousins du Quercy. L’économie de Cazes-Mondenard et d’une partie du Quercy s’effondrait par manque de débouchés commerciaux. Une nouvelle période de sang et de larmes avait commencé.