29 - Les couleurs de Mondenard victorieuses en Flandres (18 août 1304)
Gaillard de Montaigut fils d’Armand de Mondenard et neveu de Sicart ne s’était pas installé à Moissac comme son père avait été contraint de le faire en1262. Gaillard s’était fixé au château de Mondenard. Par la même occasion il s’était rapproché de Cahors où son oncle Sicart était évêque. Il avait acquis la terre de Montbel qui dépendait de l’évêché et il en fit hommage le 15 mars 1302, à l’évêque de Cahors, qui avait succédé à son oncle.
C’est à cette même époque que Gaillard et son frère Jean ( John ) décidèrent de créer un comptoir en Angleterre à Oldampton (Southampton) pour faciliter l’exportation des vins de Cazes-Mondenard, Moissac et Cahors. Ils organisèrent aussi à partir de leurs forêts la fabrication de tonneaux et la constitution d’une flotille sur le Lot et la Garonne.
Le roi Philippe le Bel entreprit de faire la guerre contre les Flamands. Il imposa à chaque Seigneur soit de venir dans le nord avec ses hommes, soit de s’acquitter d’un lourd impôt. Gaillard, Seigneur de Mondenard prit vingt hommes d’armes de ses vassaux, habitants de Cazes et des environs pour aller guerroyer. Le Seigneur de Durfort partit avec lui accompagné également de vingt hommes d’armes. Les deux seigneurs quercynois sur leurs chevaux marchaient en tête et portaient chacun un long bouclier décoré. Ils étaient accompagnés d’un chevalier banneret portant leur bannière au bout d’une hampe et chaque homme d’arme de leur escorte se protégeait d’un bouclier aux couleurs de leur seigneur : “ écartelé d’argent et d’azur ” pour les hommes de Mondenard et “ d’argent à la bande d’azur ” pour ceux de Durfort. Ainsi dans la mêlée du combat, ils pouvaient se reconnaître et surtout se regrouper autour de leur bannière et de leur seigneur. En septembre1304, ils revinrent de Mons-en-Pévèle en vainqueurs.