27 - Sicart de Montaigu devient évêque de Cahors et baron de Mondenard (1293-1300)

Sicardus-de-Montaigu-Cahors1294-1300


Nous avons vu Sicart participer avec son frère Armand de Mondenard en 1262 à l’intervention contre l’évêque de Cahors, le récit d’un des témoins précise qu’il “ se trouvait dans la rixe, tenant en main une demi-pique. ” Il ne semble pas avoir été inquiété, toute la responsabilité de l’opération contre l’évêque de Cahors ayant été endossée par son frère Armand de Mondenard. En 1278 on retrouve Sicart à la fois chevalier et chanoine de la cathédrale de Rodez. En 1281, il est chanoine de la cathédrale de Cahors et en 1286 archidiacre de Montpezat. Le 29 juin1291 il est à Moissac avec son frère Armand de Mondenard pour assister son autre frère l’abbé de Moissac (G544 n°14). En 1293 il accède au siège épiscopal de Cahors alors que son frère Bertrand, abbé de Moissac est sur la fin de sa vie. Trois ans plus tard Sicart obtient de Philippe IV Le Bel d’être nommé Baron de Mondenard. Il recevait ainsi du roi de France ce qui avait été confisqué à son frère Armand trente ans plus tôt, c’est à dire “ le château de Mondenard avec la justice haute, moyenne et basse, fiefs militaires ou nobles et autres droits et appartenances. ” Il n’en avait officiellement que l’usufruit, la nue-propriété revenait à Armand et à ses fils.
Sicard de Montaigu fut invité par le vicomte de Lautrec pour qu'il le fit chevalier. Il le logea dans sa maison. L’évêque de Cahors créa le vicomte de Lautrec chevalier vers l’an 1298, ce fut l’occasion de fêtes magnifiques. À cause des nouvelles règles restrictives sur les tournois instituées par le roi de France, les joutes préparées pour la circonstance furent interdites. (Chevalier de Courcelles)
Sicart est mort en 1300. Les talents de Sicart de Montaigu ont d’abord profité à la communauté de Montpezat où il fit construire un château, mais le château de Mondenard, la collectivité de Cazes-Mondenard et toute la juridiction furent aussi bénéficiaires de ses attentions.