22 - Les consuls de Mondenard après la mort d’Alfonse de Poitiers (10 novembre 1271)
Après la mort d’Alphonse de Poitiers et de Jeanne de Toulouse enceinte d'un héritier, (probablement empoisonnés à leur retour inopportun de terre sainte) le Roi de France Philippe III prend possession du comté de Toulouse pour son propre compte.
Depuis l’incident avec l’évêque de Cahors Armand de Mondenard reste à Moissac. Son frère aîné, Arnaud de Montaigu a mieux réussi, il est le premier des huit barons de l’agenais.
Il y a sept nobles recensés dans la baylie de Mondenard : deux chevaliers, Bernard de Narcès et G. de Bruyères et cinq damoiseaux pas encore adoubés : Bertrand de Mondenard, Ademar de Narcès, Guillaume de Bruyères, Guiraud de Bruyères et Guillaume de Cafoyl.
Cinq consuls dirigeaient la ville : Bernard de Narcès, déjà cité parmi les chevaliers, Raimond Pellicier, Guillaume de Pereria, Bernard de Buxo et Bernard del Sol.
Pour le village de Martissan sept personnes signèrent : Raimond de Bercens, Gaubert de Cambon, Arnaud Sicart, Pierre de Clausède, Durant Froment, Bernard de La Riparia, et P. de La Cahercinia.
La juridiction comprenait le château, Cazes, St-Vincent, Martissan, Bruyères, St Quintin, Tissac, Cagnac, Cazillac, St-Amans de Lursinade vers Lizac, Vazerac, St-Denis de Fustin, Moncalvignac et Montsantou vers Bénas (ancien nom de la ville de La Française)
La baylie de Mondenard qui comprenait en plus la seigneurie de Sauveterre n’était pas des plus riches. C’est ce qui apparaît en comparant la valeur des baux de chaque baylie. Elle rapportait cinq fois moins que celles de Moissac et de Montauban, trois fois moins que celles de Montcuq et de Lauzerte, mais elle devançait celle de Castelnau-Montratier et celle de Molière. Le rapport était de 7200 sols de Cahors par an.
Armand de Mondenard n’est pas cité parmi les nobles de la juridiction, il n’y habite probablement pas depuis sa sanction par le roi Saint-Louis, cependant dans le testament de Bertrand de Rozet de la même année il apparaît comme premier témoin et il est accompagné de ses deux neveux Arnaud et Armand fils d’Arnaud de Montaigu (Nouveau d’Hozier, Art. Rozet)